Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 21:00

L'autre soir, comme très souvent, j'étais en train de me chauffer un cacao. Pendant la minute et les trente secondes où les micro-ondes ont provoqué une réaction chimique totalement pas naturelle, je me suis demandé pourquoi ô grand pourquoi je chauffais mon putain de cacao alors que je le préfère habituellement froid. Alors j'ai réfléchi, oui encore.

 

Je me suis dit que si je buvais ma tasse de cacao froid, cette boisson étant divinement bonne, j'allais l'engloutir en quelques secondes. Par conséquent je devrai me relever afin de m'en refaire un nouveau, et ce jusqu'à ce que je n'en aie plus envie (et ça peut aller très loin, croyez-moi). Alors si je le bois froid ça me forcera à acheter un stock d'autant plus conséquent de lait et de poudre de cacao (et non je ne dirai pas Nesquik, pas de placement de produit ici !) afin d'assouvir mon envie de cacao si énorme, car j'en boirai à la chaîne, vu que rien ne me retient de le boire. Et cette orgie de cacao sera semblable à la plupart des débordements auxquels on associe souvent les rock stars (mais avec un autre type de drogue j'en conviens), dont on parle évidemment en mal ! Ces rock stars ne savent se contrôler de consommer leur drogue et moi, je reste comme un con avec mon stupide cacao froid à m'en faire péter la panse.

 

Mais en fin de compte, si je chauffe mon cacao, ce n'est pas nécessairement parce qu'il fait froid ou parce que c'est meilleur (bon un peu parce que je me les gèle sévère quand même). Non, si je le chauffe c'est clairement pour ralentir mon rythme. Ce n'est pas inconscient, je le sais très bien ! On appelle ça couramment de l'autorégulation. L'action d'agir contre soi-même afin d'avoir un total contrôle de soi. L'autorégulation, ce paradoxe facétieux !

L'homme est faible mes amis ! Il ne sait se contrôler. Le cacao chaud en est l'exemple presque parfait, mais il y en a plein d'autres tellement courants, en voici un basique :

 

Le fait de mettre plusieurs réveils pour le matin. C'est bien connu, nous mettons tous afin de nous réveiller correctement quelques alarmes supplémentaires à notre téléphone portable. Certains diront que c'est "par peur de ne pas l'entendre" mais c'est faux ! En se réveillant, on ne pense qu'à une chose : se rendormir. Même si ce n'est pas permis de se lever plus tard à cause de diverses conventions sociales, nous sommes tout de même tentés par le fait de nous rendormir. Nous nous protégeons de nous même. Et ce n'est pas le concept "d'acte manqué" (désir inconscient tout ça) mais bel et bien une régulation consciente !

 

Je bois mon cacao chaud car je sais que je vais mettre une plombe à le boire et par conséquent je n'en boirai qu'un. Si je le bois froid, j'entre dans un processus de perte de contrôle de moi-même. Quod erat demonstratum (en fait pas du tout, c'est juste parce que j'aime bien dire de la merde).

 

A la prochaine pour une nouvelle Pensée Abstraite ! Et si quelqu'un a un exemple d'autorégulation qu'il n'hésite pas à commenter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Frank 09/10/2013 13:59

Ouai, on s'autorégule, mais tout dépend du niveau de moral que tu as... nous, on est dedans par notre inconscient de la chrétienté (je ne développe pas)...

C'est comme ne pas finir un paquet de gâteau de peur d'en commencer un autre, ou ne pas faire totalement le plein de la voiture... J'appelle ca de la torture mentale !